Je n'ai pas eu peur quand, de la fenêtre de ma chambre au 16ème étage de notre hôtel à Belo Horizonte, j'ai vu l'orage approcher. Au contraire, j'ai trouvé ça beau et impressionnant de voir les quartiers à ma droite disparaître au fur et à mesure que le rideau d'eau avançait alors que le soleil brillait encore sur la gauche. 

Je n'ai pas eu peur quand les grosses gouttes sont venues cingler sur la vitre de la fenêtre de notre chambre, au 16ème étage. J'avais eu tellement chaud durant la journée à crapahuter que je me suis dit, chouette, un peu de pluie va rafraîchir l'atmosphère.

Je n'ai pas eu peur quand l'électricité à coupé, il faisait encore jour, le spectacle dehors était "étincelant". Et puis dans ce genre d'hôtel, les groupes électrogènes sont prévus pour prendre la relève, pourquoi s'inquiéter? D'ailleurs j'entends de ma chambre les ascenseurs qui fonctionnent toujours et les veilleuses sont allumées dans le couloir du 16ème étage.

Je n'ai pas eu peur quand l'hôtel s'est retrouvé dans le noir complet, les ascenseurs arrêtés, plus de veilleuse…Quelqu'un aurait-il oublié de refaire les pleins des groupes électrogènes?

Je n'ai pas eu peur quand deux heures plus tard, mon seul moyen de communication avec l'extérieur ( mon chéri en bas!) était mon téléphone portable dont la batterie se déchargeait trop rapidement. Et pas question de descendre à pied dans le noir les 16 étages.

Je n'ai pas eu peur quand les groupes se sont enfin remis en route, j'ai pris le premier ascenseur pour descendre enfin les 16 étages. Des dizaines de personnes attendaient dans le hall avec leurs bagages depuis plusieurs heures que les ordinateurs redémarrent, afin d'obtenir un chambre...

Je n'ai pas eu peur quand, parvenue au restaurant où nous avions rendez-vous, (et avec deux heures de retard), le maître d'hôtel m'indique que les autres convives sont déjà installés dans la salle située au sous sol! J'ai fait la moue, je serais bien restée au rez de chaussé après tout ça!

 

20110301102625479786a

...

D'après le journal, 484 impacts répertoriés hier soir sur la métropole de Belo Horizonte...

L'électricité est revenue dans la nuit dans notre hôtel, mais 18h après, certains quartiers malheureusement en sont encore dépourvus et des commerces vont devoir jeter tous leurs produits réfrigérés et congelés ( température en journée à Belo: 32°).