Bon, habiter dans la Vale do aço ( vallée de l'acier), c'est pas mal. Cadre verdoyant qui cache les usines, forets d'eucalyptus, beaucoup de montagnes ( ça nous change du Pas de Calais…), proximité du Rio Doce ( pas facile d'accès malheureusement)…

 

Mais franchement, quand les congés de Carnaval nous laissent trois jours devant nous, on est prêt à faire 9 heures de route ( un peu sportive certes) pour se poser :

 

DSC_9877

, c'est un petit village à côté de Porto Seguro dans l'état de Bahia, à 740 km de Timóteo:

DSC_9947

Arraial d'Ajuda

DSC_9955

Autrefois fréquenté par la grande bourgeoisie, Arraial est aujourd'hui un village très touristique (et très fréquenté également à cette saison mais "on prend sur nous!")...

DSC_9964

...

DSC_9928

...

DSC_9925

...

DSC_9961

Vendeuse d'acarajés, beignets de farine de haricots assaisonnés et frits dans l'huile de palme.

DSC_9762

Notre page culturelle nous emmène de l'autre côté de la rivière, à Porto Seguro.

DSC_9589

et principalement dans la ville historique.

DSC_9616

...

DSC_9634

...

DSC_9654

La pierre commémorative de Gonzalvo Coelho marque le premier débarquement des portugais sur le sol brésilien en 1500.

DSC_9663

Et bien sûr, la musique qui fait partie intégrante de Porto Seguro ( où fut créée la Lambada…)

DSC_9692

...

DSC_9666

...

DSC_9717

...

DSC_9731

à suivre